Safran : « Il est important que les musiciens se prennent en main. »

Nous poursuivons notre série sur le mécénat des grandes fondations et entreprises qui s’investissent dans le secteur de la musique avec la Fondation Safran pour la musique, présidée par Françoise Descheemaeker, directrice de mécénat du groupe industriel.
A la ville, Safran (fruit de la fusion de Snecma et Sagem en 2005) construit des moteurs d’avion et des systèmes d’atterrissage pour l’aviation civile, des drones pour l’armée ou des passeports et papiers d’identité biométriques... Autant dire que cette grosse entreprise française de haute technologie n’a pas le droit à l’erreur dans son cœur de métier. Or, cet état d’esprit se retrouve trait pour trait dans son mécénat musical.
Pour lire la suite de cet article (1104 mots):

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit,, sinon Inscrivez-vous