La Lettre du Musicien: ACTUALITÉS

Intermittents : vers le conflit ou vers l’apaisement ?

Annulations de spectacles, manifestations… le mouvement des intermittents qui contestent l’accord du 22 mars perturbera-t-il les festivals de l’été ? Analyse....

Un référé contre la cession de la salle Pleyel

Alors que l’avis d’appel public à la concurrence pour attribuer la gestion de la salle Pleyel a été lancé (voir LM 450), une procédure en référé a été lancée, le 26 mai, visant indirectement à interdire cette concession....
Politique culturelle - - 02/07/2014

Salle Pleyel, le classique interdit

Toujours au service de ses lecteurs, La Lettre du Musicien leur signale un investissement qui peut les intéresser, s’ils désirent (on ne sait jamais !) rapatrier quelques capitaux placés dans des pays lointains....

Les festivals, un remède anti-crise ?

En dépit du contexte d’austérité, les festivals ont le vent en poupe. Moins budgétivores que les grandes structures, souvent plus souples, beaucoup s’adaptent à l’air du temps, au risque de certaines dérives. Une analyse complétée par le point de vue du président de France Festivals....

« Les festivals ont un rapport coût/efficacité remarquable »

Philippe Toussaint, président de France Festivals et directeur du Septembre musical de l’Orne, revient sur les conséquences du contexte économico-politique sur les festivals....

Sociétés de répartition : « Les droits voisins sont une part de plus en plus importante des revenus des artistes »

Jean-Paul Bazin, gérant de la Spedidam, fait le point sur les dossiers chauds du moment : rémunération des artistes sur le Net, copie privée, conflits avec Apple et l’Adami…...

Le classique, c’est cher même quand c’est gratuit

Faire payer la culture est devenu un geste préhistorique ou une manifestation odieuse de racisme social. Art censément élitiste, la musique classique prend de plein fouet cet engouement pour la gratuité. A longueur d’année les concerts gratuits pullulent, nourrissant l’idée, chez nombre de spectateurs, que le classique ne vaut pas qu’on y dépense un euro. Le temps des festivals fait prospérer cette conception....

Profedim : « Des économies de bouts de chandelles »

Directrice générale de l’ensemble Les Talens lyriques, Lorraine Villermaux est présidente de Profedim, le syndicat professionnel des producteurs, festivals, ensembles, diffuseurs indépendants de musique. Elle nous donne son point de vue sur l’actuelle réforme du régime d’assurance-chômage.

...