L’été des musiciens

Antoine Pecqueur 28/06/2017
Entre vacances et festivals, le rythme des musiciens connaît durant l’été des périodes contrastées, oscillant entre farniente et activités parfois intenses. Quelques exemples sous forme d’abécédaire.

Altitude

Pour un grand nombre de musiciens, l’été est synonyme de séjours à la montagne. Qu’il s’agisse de déplacements professionnels (festivals, académies d’été…) ou tout simplement de vacances ! La vue des sommets, les lacs de montagne ne peuvent qu’inspirer les interprètes, qui s’imaginent marchant sur les pas de Gustav Mahler dans les Alpes autrichiennes ou d’Olivier Messiaen dans les Alpes françaises. Mais tout n’est pas que bucolique dans les hauteurs. L’altitude modifie considérablement le jeu des musiciens, et en particulier des instrumentistes à vent, qui peuvent connaître des problèmes de souffle. L’altitude nécessite un temps d’adaptation ; malheureusement, lors d’une tournée en orchestre, le délai entre l’arrivée sur place et le raccord est généralement de quelques heures à peine, d’autant plus dans le contexte actuel où les contraintes économiques se font de plus en plus sentir dans les déplacements des orchestres.

Pour lire la suite (89 %) choisissez votre offre :

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Cet article premium

2€

Acheter cet article
Pack (crédité 12 €)

10 €

Acheter un pack
Partager:

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous