LA LETTRE DU MUSICIEN :