La cohérence cardiaque : une réponse face au trac

Pascal Le Corre 07/11/2011
« Je sens mon cœur qui bat, qui bat, qui bat, et qui n’en finit pas... » disait une vieille chanson. Bien des musiciens ressentent cette accélération du rythme cardiaque qui peut se reproduire automatiquement avant chaque concert. Comment y échapper ? Pascal Le Corre nous dit ici comment entrer en cohérence cardiaque. Il nous indiquera des exercices dans notre prochain numéro.
Le trac est un trouble physique et psychologique ; si les effets physiques sont parfois les plus remarquables, le trac est directement déclenché par la pensée qui évalue, consciemment ou inconsciemment, l’acte de jouer devant d’autres personnes comme un danger potentiel. Selon l’estimation que nous faisons de nos capacités, de nos savoir-faire, du monde qui nous entoure, de l’importance des prestations que nous devons réaliser face à d’autres personnes, du souvenir de nos expériences passées positives ou négatives, notre corps réagira comme il le fait depuis des millénaires lorsque notre sécurité semble menacée : le système sympathique sera activé, libérant de l’adrénaline afin d’augmenter la vitesse des contractions cardiaques et la pression artérielle, de dilater les bronches et les pupilles, pour apporter à nos muscles le glucose dont ils ont besoin pour faire face au "danger" selon une réaction, elle aussi millénaire : fuir ou combattre !

Pour lire la suite (86 %) choisissez votre offre :

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Cet article premium

2€

Acheter cet article
Pack (crédité 12 €)

10 €

Acheter un pack
Mots clés :
Partager:

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous