Clavecin : Jean Rondeau, de Froberger à Brad Mehldau !

05/11/2012
A 21 ans, le Français Jean Rondeau vient de remporter le premier prix du Concours international de clavecin de Bruges et celui de l’Orchestre baroque de l’Union européenne.

Elève d’Olivier Baumont, de Blandine Rannou et de Kenneth Weiss au Conservatoire de Paris, Jean Rondeau a découvert la musique avec son mentor, Blandine Verlet. Régulièrement, il troque son clavecin contre un piano moderne et retrouve les membres de son groupe de jazz. Rencontre avec un jeune musicien éclectique.

Que représente ce prix pour vous ?
Le prix de Bruges est extrêmement important dans la vie d’un jeune claveciniste. Scott Ross, Christophe Rousset et d’autres l’ont obtenu : il faut croire que ça ouvre de belles portes pour l’avenir ! A priori, je devrais être invité à jouer au MAFestival 2013 à Bruges, et une tournée devrait être programmée avec l’Orchestre baroque de l’Union européenne. J’ai pris beaucoup de plaisir lors de cette finale car j’ai oublié l’aspect "concours" et je l’ai considérée comme un vrai concert. Alors on se fait plaisir, on fait plaisir au public et c’est là qu’on donne le meilleur de soi-même !

Comment concilier clavecin et jazz ?
Il n’y a pas à les concilier, mais plutôt à les réconcilier : toutes les musiques sont liées ! Mon parcours baroque influence mon travail en jazz et inversement. L’inventivité de la basse continue n’est pas si éloignée de l’improvisation jazz, c’est un même état d’esprit. Je veux simplement toucher le public, lui faire partager une émotion à travers la musique. Je ne joue pas pour exprimer des idées particulières ou des états d’âme. L’esthétique baroque est ma première passion, et elle le reste. Ce qui ne m’empêche pas de jouer des compositions personnelles avec mon groupe de jazz Note Forget, The Project. Avec eux, on a même eu la chance de remporter les Trophées du Sunside 2012 !

D’autres horizons ?
Par où commencer... J’aimerais continuer à jouer la musique de mes compositeurs de prédilection : Bach, Rameau, Froberger, et tous les autres ! J’aimerais continuer à enseigner, c’est fondamental pour moi de transmettre. J’aimerais aussi pouvoir enregistrer un disque Scarlatti et un album de jazz. Et surtout continuer à composer. Mon rêve, fonder et diriger un orchestre baroque... Bref, j’ai beaucoup de projets, et je m’en réjouis !
Propos recueillis par Clément Rochefort

Pour lire la suite ( %) choisissez votre offre :

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Cet article premium

Acheter cet article
Pack (crédité 12 €)

10 €

Acheter un pack
Mots clés :
Partager:

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous