Musique française à la Cité des arts

Elsa Fottorino 25/02/2013
Présidées par le ténor Damien Top, les associations des amis de Claude Delvincourt et Emile Goué ont organisé un concert à la Cité internationale des arts en l’honneur de ces deux compositeurs français tombés dans l’oubli.
Diane Andersen (L. Baïwir).
 
Claude Delvincourt, ancien directeur du Conservatoire de Paris, est notamment connu pour avoir créée l’Orchestre des cadets du Conservatoire pendant l’occupation, une ruse afin de préserver ses élèves des camps de travail. Elève de Charles Koechlin, Emile Goué, a quant à lui été retenu cinq ans en captivité pendant la Seconde Guerre mondiale, des années marquantes pour son développement artistique. Le violoniste Eliot Lawson et la pianiste Diane Andersen ont ainsi interprété les Contemplations de Delvincourt, une pièce aux sonorités audacieuses. La pianiste nous a fait découvrir le Prélude, aria et finale d’Emile Goué, d’inspiration franckiste. Au programme figuraient également des pièces d’Alain Weber et de Damien Top composées dans la lignée de cette école française. Notons enfin que Diane Andersen et Eliot Lawson enregistrent actuellement un disque dédié aux œuvres de Delvincourt (9 février). 
Elsa Fottorino

Pour lire la suite ( %) choisissez votre offre :

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Cet article premium

Acheter cet article
Pack (crédité 12 €)

10 €

Acheter un pack
Mots clés :
Partager:

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous