Paris reporte la réforme de ses conservatoires

La ville de Paris préparait depuis plusieurs mois une réorganisation importante de ses conservatoires. Celle-ci prévoyait notamment la suppression des classes d’éveil musical pour la rentrée prochaine. Devant la fronde des professeurs et parents d’élèves, la mairie assure l’avoir abandonnée.
Pour une réforme menée en sourdine, elle aura fait bien du bruit. Le 20 mars dernier, une grève des conservatoires municipaux d’arrondissement (CMA) à Paris a ainsi rassemblé sous les fenêtres de la direction des affaires culturelles de la ville de Paris un chœur de professeurs de musique. Ils ont chanté ce texte composé pour l’occasion : « Pour apprendre la musique, ya des conditions nécessaires, des effectifs et des lieux adaptés, des enfants volontaires... » Ce jour-là, 30 % des effectifs des conservatoires se sont mis en grève, selon Force ouvrière, le syndicat majoritaire dans les conservatoires. Quatre des dix-sept CMA de Paris ont fermé leurs portes.
Pour lire la suite de cet article (2097 mots):

Vous avez aimé cet article ?
N’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux.

Vous souhaitez déposer un commentaire ? Utilisez le champs ci-dessous (attention, pour laisser un commentaire, vous devez préalablement vous identifier ou vous inscrire).

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit,, sinon Inscrivez-vous