Une ligature au Concours Lépine

28/05/2013
La 112e édition du concours des “Géo Trouvetou”, qui s’est tenue en marge de la Foire de Paris, a accordé son premier prix à Jean-Luc Vignaud pour une ligature en laiton destinée aux saxophonistes et clarinettistes.
« Durant ma carrière de musicien, j’ai eu quelques déboires avec les anches qui se déformaient », déclare le saxophoniste. Ce qui l’a amené à chercher… et, après une dizaine d’années, à faire breveter son invention.
La ligature JLV est composée d’une ceinture de métal placée au contact de l’anche au moyen de deux plots latéraux. Grâce à son maintien – avec peu de surface de contact, l’anche vibre sur toute sa longueur – et à sa fonction de “retableur” qui corrige les déformations naturelles de l’anche et celles dues à l’humidité – elle permet d’optimiser et d’économiser les anches.
Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Mots clés :

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous