Un nouveau souffle pour le Concours Bellan

Juliette Duval 28/05/2013
Le compositeur et pianiste Rémi Guillard a pris récemment la direction de la manifestation qui vient de se dérouler à Paris.
Dans quel contexte avez-vous repris le Concours Bellan ?
Le Concours était en train de mourir : le nombre d’inscrits était de plus en plus faible car nous n’avions aucune visibilité sur le Web. Les candidats qui se présentaient étaient plus ou moins envoyés par les membres du jury. Avec une équipe de bénévoles, nous avons proposé à la Fondation Bellan de repenser le Concours afin de lui donner un second souffle. J’y suis personnellement attaché : en 1983, il y a exactement trente ans, j’étais candidat…

Pour lire la suite (81 %) choisissez votre offre :

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Cet article premium

1€

Acheter cet article
Pack (crédité 12 €)

10 €

Acheter un pack
Mots clés :
Partager:

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous