Cathy Krier joue Janacek au Goethe-Institut à Paris

Elsa Fottorino 30/05/2013
A loccasion de la sortie de son disque dédié à Janacek (Avi), la pianiste Cathy Krier s’est produite en récital au Goethe-Institut. Une occasion de découvrir cette jeune interprète luxembourgeoise, formée à la Hochschule de Cologne, mais aussi, le répertoire pour piano de Janacek, moins connu que ses pages lyriques ou symphoniques. 

(D. Jouandeau)

Et pourtant, ces partitions  des plus expressives, aux harmonies tortueuses, aux tempéraments changeants et aux teintes élégiaques, mériteraient d’être mieux connues. Malgré l’acoustique très sèche de la salle, on a pu apprécier la qualité du toucher de Cathy Krier dans Sur un sentier herbeux, série de miniatures au caractère parfois schumannien. La pianiste parvient habilement à restituer toute l’instabilité de cette musique qui alterne entre la joie et l’affliction, l’humour et la détresse. Cathy Krier n’hésite pas non plus à faire ressortir la rusticité des harmonies, évoquant les sonorités âpres de la langue tchèque. Après les deux mouvements sans répit de la Sonate en mi bémol mineur (Le Pressentiment, La Mort), le récital s’est achevé avec les quatre pièces du cycle Dans les brumes, peut-être les plus denses du programme, tant sur le plan de la complexité du langage que sur celui de la profondeur expressive. Des pages que Cathy Krier a défendu avec assurance et solidité. On espère revoir bientôt la pianiste sur la scène parisienne.
Elsa Fottorino

Pour lire la suite ( %) choisissez votre offre :

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Cet article premium

Acheter cet article
Pack (crédité 12 €)

10 €

Acheter un pack
Mots clés :
Partager:

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous