Une violoniste de l’Orchestre de l’Opéra exclue du Conservatoire de Paris : un témoignage

20/06/2013
A la suite de la publication de cet article, nous avons reçu ce témoignage de Benjamin Castro-Balbi, père de deux (ex) élèves du Conservatoire de Paris.
Je vous remercie pour cette publication courageuse... Beaucoup de jeunes artistes sont ainsi “cassés” dans ce conservatoire. 
Mon fils, Alexandre Castro-Balbi, 21 ans, a été exclu du conservatoire à un mois de son examen de master 2. Motif : absence pour un concours international de musique de chambre en Autriche où avec son groupe, le trio Suyana, il a obtenu la plus haute récompense. 
Mon deuxième fils, David Castro-Balbi, 19 ans, a été contraint à présenter sa démission en avril de cette année, après convocation devant le conseil de discipline. Il savait que l’attendait le même sort que son frère, motif : absence à sa session d’orchestre, alors qu’il était dans un concours de musique de chambre en Pologne, avec le trio Suyana et où il venait d’obtenir le premier prix... David a d’ailleurs obtenu des nombreux prix internationaux de violon, un article du magazine L’Express (n°3133) le citait comme étant l’une des 111 raisons d’être optimiste pour la France. 
Peut-être, pourrions-nous dire aujourd’hui, l’une des 111 raisons d’être pessimiste pour la France, lorsque les tentatives d’assassinat de nos jeunes artistes sont légion dans ce pays d’exception culturelle! Je pourrais vous transmettre sa lettre de démission qui va dans ce même sens... Oui nos jeunes sont obligés de s’expatrier s’ils veulent réaliser leurs rêves d’artistes.
Benjamin Castro-Balbi
Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Mots clés :

Articles en relation :

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous