Quand les orchestres font la fête

30/10/2013
La 6e édition d’Orchestres en fête se déroulera du 15 au 24 novembre dans toute la France. Dix journées à portes ouvertes pour les 32 orchestres, membres de l’Association française des orchestres, qui y prennent part cette année. Concerts, ateliers, rencontres…
La manifestation est l’occasion de mettre en lumière les musiciens et les orchestres symphoniques et de rappeler que « la musique est jouée partout en France et qu’elle résonne pour tous les publics ».
Production et diffusion de concerts, interventions dans le temps scolaire, actions de médiation de toute nature : ce sont toutes ces activités dont témoigne Orchestres en fête, dont les programmes sont mis en œuvre avec la participation active des artistes : musiciens, chefs et solistes invités encouragent le public à plonger au cœur de l’orchestre. Quelques temps forts.
Les concerts
Concerts gratuits sont à l’affiche pour plusieurs formations symphoniques.
Au Conservatoire de Paris, un ciné-concert dirigé par Laurent Petitgirard fera découvrir les premiers travaux de la classe de composition de musique pour l’image récemment créée.
A Lyon, Orchestres en fête coïncide avec l’inauguration de l’Auditorium et de son orgue Cavaillé-Coll restauré ; plusieurs concerts sont à l’affiche, avec l’Orchestre national de Lyon et l’organiste Vincent Warnier.
L’Orchestre national des Pays-de-la-Loire a concocté un “Concert au chocolat” (musique et dégustation) à Château-Gontier : des œuvres de Stravinsky, Chostakovitch, Prokofiev et Ravel, dirigées par Pascal Rophé, avec le violoncelliste Edgar Moreau. Et dans l’après-midi, la répétition sera ouverte au public.
Toujours très investi dans l’opération, l’Orchestre national Bordeaux-Aquitaine organise, entre autres, des “rencontres improbables”, avec le concours de l’ensemble Proxima Centauri et du quatuor Prométhée pour sensibiliser le public à la musique contemporaine (Reich, Scelsi, Lindberg, Harvey…).
A la découverte
A Alfortville, l’Orchestre national d’Ile-de-France organise un atelier “Piou Piou” pour faire découvrir les instruments aux enfants de 2 à 3 ans. Les plus grands pourront, eux, visiter les coulisses de la salle (à Plaisir) et, pour certains, prendre place au sein de l’orchestre durant le concert.
Le public de Compiègne pourra, lui, assister à une répétition du Requiem de Verdi par l’Orchestre symphonique de Bretagne et celui de Picardie.
A Rouen, l’Orchestre de l’Opéra organise un concert familial assorti d’un quiz musical : les enfants reçoivent chacun un programme de salle qui est aussi un questionnaire et un crayon pour cocher la réponse qu’ils pensent être la bonne. Chaque question correspond à un extrait musical joué et est énoncée et présentée par l’animateur. A la fin du concert, les enfants peuvent voter pour l’extrait qu’ils préfèrent.
Parmi les activités proposées par l’Orchestre symphonique région Centre-Tours, on note un atelier sur la fabrication des cuivres, présenté avec le concours de l’entreprise Courtois, et un autre de “découverte musicale” pour les 6-10 ans organisé par les étudiants du CFMI.
L’Orchestre régional Cannes-Paca fera découvrir le travail d’un orchestre au cours d’un “making of” sur des œuvres de Poulenc, avec le nouveau directeur musical de la formation, Wolfgang Doerner. De son côté, l’Orchestre Dijon-Bourgogne jouera pour des publics “empêchés”, notamment à l’hôpital de Dijon (unité de soins palliatifs).
L’Orchestre de chambre de Paris ira, quant à lui, à la rencontre des habitants du Nord-Est parisien où il est en résidence (18e et 19e arrondissements, Aubervilliers) lors de mini-concerts et d’ateliers en relation avec les structures de proximité (centres sociaux, médiathèques, établissements scolaires, associations).
L’orchestre et l’école
Pendant dix jours, les orchestres ouvrent aux enfants, dans le cadre de leur scolarité, concerts et activités (ateliers, rencontres avec les musiciens, répétitions ouvertes…). Ou comment découvrir que l’orchestre est une très bonne école !
Ainsi, l’Orchestre national de Lorraine ouvre une répétition de Lakmé de Delibes aux scolaires (dès 11 ans), tandis que celui de Lille réserve aux étudiants et aux lycéens deux séances d’un concert Wagner (comportant en outre la création de Wagner Tannhäuser de Pedro Halffter).
A Toulouse, l’Orchestre de chambre retrace “Une brève histoire de la musique” pour des scolaires, en interprétant un programme de Telemann à Dvorak. A Annecy, l’Orchestre des Pays de Savoie organise plusieurs concerts ou rencontres avec les collégiens ou lycéens, ainsi qu’avec les enseignants de la région. Un exemple : un musicien de l’orchestre et un intervenant de l’hôpital d’Annecy interviennent devant une classe du lycée de Cluses sur le thème du corps et de la musique. L’Orchestre symphonique de Saint-Etienne invite collégiens et lycéens (dès 11 ans) à écouter des pages célèbres et d’autres moins connues de Verdi, que le chef Laurent Campellone présentera et enrichira d’anecdotes.

Enfin, en partenariat avec la SNCF, des musiciens d’orchestre participeront à des flash mob dans plusieurs gares d’Ile-de-France et de province…

Pour lire la suite ( %) choisissez votre offre :

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Cet article premium

Acheter cet article
Pack (crédité 12 €)

10 €

Acheter un pack
Mots clés :
Partager:

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous