Jean-Philippe Collard et son “double”

15/04/2009
Jean-Philippe Collard fait partie, avec d’autres interprètes et pédagogues français, de l’Ecole française de piano des 20e et 21e siècles, et devient à ce titre objet d’étude.
Or, depuis quelques années, un jeune pianiste est entré dans le circuit francophone, sous le nom de Jean-Philippe Collard-Neven. Probablement est-ce son nom légal et peut-être cherche-t-il à rendre hommage à ses parents. Mais chaque jour les confusions entre les deux se multiplient, en particulier sur Internet.
Personne ne s’inquiète d’une confusion qui peut tromper l’amateur de musique classique cherchant un disque du pianiste français et se retrouvant par erreur avec celui d’un Belge moins connu. Cette confusion, qui finira par tromper aussi les musiciens, produira prochainement des erreurs dans les données

biographiques. Personne n’est affolé du précédent que l’on est en train d’établir, car si l’existence de deux Jean-Philippe Collard pianistes ne nous trouble pas, comment pourrions-nous empêcher dans quelques années, par exemple, l’apparition d’une deuxième pianiste appelée Hélène Grimaud ! car personne n’est à l’abri d’une autre coïncidence…
Beatriz C. Montes, Université autonome de Madrid
Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Mots clés :

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous