Carl Philipp Emanuel Bach, ou comment se faire un prénom

Jacques Bonnaure 25/02/2014
Longtemps éclipsée par celle de son père, sa musique a peiné à s’imposer. Le tricentenaire de CPE Bach contribuera-t-il à rendre à son œuvre la place qu’elle mérite ? Gros plan sur la vie d’un compositeur à redécouvrir à l’occasion de son tricentenaire.
Bien que Carl Philipp Emanuel Bach (1714-1788) ne soit pas un inconnu, sa renommée est très inférieure à sa valeur et à son originalité. Il est vrai qu’avec un nom aussi illustre, il était difficile de se faire un prénom, mais on peut avancer une autre raison à cette relative méconnaissance, c’est que sa musique est plutôt difficile à appréhender. Elle ne bénéficie pas de la divine réputation de celle de son père, ni du classicisme de celle de ses successeurs. Ecouter Carl Philipp Emanuel, c’est vivre une expérience musicale étonnante, de nature beaucoup plus complexe que celle que l’on vivrait avec de nombreux compositeurs dits baroques.

Pour lire la suite (92 %) choisissez votre offre :

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Cet article premium

2€

Acheter cet article
Pack (crédité 12 €)

10 €

Acheter un pack
Mots clés :
Partager:

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous