Bach en VO et revisité

Alain Pâris 10/12/2014
Un motet, une Passion et une sonate en Urtxtet.
Parmi les sept motets composés par Bach, O Jesu Christ, mein Lebens Licht, BWV 118 se situe en porte-à-faux entre les genres : catalogué parmi les cantates dans la première édition (1876), il a été déplacé au sein des motets dans la nouvelle, un siècle plus tard, avant de trouver sa place dans les “œuvres sacrées pour des occasions particulières”. Deux versions nous sont parvenues, tardives dans la vie du Cantor : 1736-1737 et vers 1740 (peut-être plus tard encore). Mais on ne sait rien des “occasions particulières” pour lesquelles elles auraient été composées.

Pour lire la suite (87 %) choisissez votre offre :

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Cet article premium

1€

Acheter cet article
Pack (crédité 12 €)

10 €

Acheter un pack
Partager:

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous