Chœurs : amateurs ou professionnels ?

L’ouverture de la Philharmonie a relancé la polémique sur les chœurs amateurs, avec en ligne de mire le Chœur de l’Orchestre de Paris, à l’affiche de nombreux programmes dans la saison. Le collectif Colère lyrique s’est constitué pour dénoncer cette situation qui porterait préjudice aux choristes professionnels.
Depuis son inauguration, le 14 janvier, la Philharmonie de Paris connaît un succès indéniable. Les concerts sont pleins, les musiciens s’enthousiasment pour l’acoustique. Sauf que ça grince du côté des chanteurs : le collectif Colère lyrique a mis en ligne une pétition pour dénoncer « l’emploi abusif de chœurs amateurs » dans la programmation de la Philharmonie. La pétition pointe tout particulièrement du doigt le chœur de l’Orchestre de Paris, dont les membres, non professionnels, sont bénévoles. « Chacun des chanteurs non rémunérés de la Philharmonie de Paris occupe une place normalement réservée à un chanteur professionnel salarié », souligne le collectif, qui appelle à la création d’un chœur professionnel à la Philharmonie de Paris, tout en demandant aux pouvoirs publics de légiférer pour mieux encadrer la pratique en amateur. A l’heure où nous écrivons ces lignes, la pétition a rassemblé plus de 3 300 signataires.
Pour lire la suite de cet article (1096 mots):

Vous avez aimé cet article ?
N’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux.

Vous souhaitez déposer un commentaire ? Utilisez le champs ci-dessous (attention, pour laisser un commentaire, vous devez préalablement vous identifier ou vous inscrire).

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit,, sinon Inscrivez-vous