Avec Spirito, l’union des chœurs

Il y a un an, les Chœurs et Solistes de Lyon et le chœur Britten annonçaient leur rapprochement et donnaient naissance à Spirito. Aujourd’hui, avec quelque 80 concerts, dont 18 créations, la greffe semble bien avoir pris.
Outre les deux ensembles professionnels, Spirito compte aussi deux formations amateurs, le jeune chœur symphonique et le chœur d’oratorio. Bernard Têtu, qui assure avec Nicole Corti la direction artistique de Spirito, en dresse le bilan.
Dans quel état d’esprit avez-vous réuni les deux ensembles et comment a évolué la programmation ?
C’est une première : nous sommes pour le moment le seul ensemble à avoir fait ce type de démarche. Nicole Corti et moi-même avons voulu nous associer pour solidifier et densifier nos deux ensembles, dans l’optique de passer le relais à d’autres directeurs artistiques.
Pour lire la suite de cet article (751 mots):

Vous avez aimé cet article ?
N’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux.

Vous souhaitez déposer un commentaire ? Utilisez le champs ci-dessous (attention, pour laisser un commentaire, vous devez préalablement vous identifier ou vous inscrire).

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit,, sinon Inscrivez-vous