L’instantanéité musicale

Pascal Le Corre 09/09/2015
Dans l’interprétation d’une œuvre, être “présent à ce que l’on joue”, c’est s’assurer une grande liberté d’expression, une inventivité de tous les instants. C’est aussi échapper au trac. Comment y parvenir ? C’est ce que nous explique Pascal Le Corre.
Nous empruntons quotidiennement différents itinéraires ; pour rentrer chez nous, pour aller voir notre famille ou nos amis, pour aller travailler, faire des courses… La plupart du temps, nous empruntons toujours le même chemin car c’est le plus court, le plus pratique, le plus rapide… Néanmoins, même si nous passons aux mêmes endroits, jamais ce parcours n’est deux fois le même ; pour un temps de trajet identique, il nous arrive de traîner ou d’accélérer le pas à un endroit ou à un autre au gré de ce qui attire notre attention, de changer de trottoir, de faire des pauses à des endroits différents. En fait, nous nous adaptons en permanence aux événements qui surviennent dans notre présent.

Pour lire la suite (94 %) choisissez votre offre :

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Cet article premium

2€

Acheter cet article
Pack (crédité 12 €)

10 €

Acheter un pack
Mots clés :
Partager:

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous