Etudiant et intermittent : une incompatibilité de fait

Lorsque des étudiants, notamment en conservatoires, exercent en parallèle une activité salariée, il leur arrive de se voir refuser l’inscription à Pôle emploi. Une pratique qui ne repose sur aucun fondement juridique.
Les étudiants des conservatoires sont nombreux à se produire lors de représentations rémunérées, en dehors des projets mis en place par leur établissement. Lorsque les conditions pour recevoir l’allocation de retour à l’emploi (ARE) sont remplies, et puisqu’ils sont employés en contrat à durée déterminée d’usage, ils se tournent vers Pôle emploi pour obtenir l’indemnisation de leur chômage. Certaines agences refusent pourtant leur inscription et donc l’indemnisation à laquelle ils pourraient avoir droit. Ce cas de figure, loin d’être rare, concerne tous les étudiants salariés et notamment les artistes du spectacle.

Pour lire la suite (88 %) choisissez votre offre :

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Cet article premium

2€

Acheter cet article
Pack (crédité 12 €)

10 €

Acheter un pack
Partager:

Articles en relation :

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous