Nouvelles contraintes sur le commerce du palissandre

Marc Rouvé 16/11/2016
La Cites, organisation internationale en charge de la préservation des espèces (faune et flore), classe celles-ci dans trois types d’annexes (I, II, III) selon la gravité de la menace d’extinction qui pèse sur elles.
Ainsi, depuis 1992, le Dalbergia nigra (palissandre du Brésil) est classé en annexe I, ce qui signifie que tout commerce de bois coupés après cette date est interdit, tandis que les bois plus anciens peuvent être commercialisés à condition d’avoir un certificat Cites. Les luthiers (essentiellement en guitare classique très haut de gamme) ont su s’adapter à ces contraintes car leurs besoins, assez faibles, leur permettent de travailler avec les stocks existants.

Pour lire la suite (84 %) choisissez votre offre :

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Cet article premium

1,50€

Acheter cet article
Pack (crédité 12 €)

10 €

Acheter un pack