Concertos pour violon de Leclair, Mendelssohn et Martinu

Alain Pâris 10/01/2017
Derrière les concertos pour violon les plus connus (et le plus fréquemment joués) se cachent des trésors
que de nouvelles éditions devraient permettre d’explorer plus facilement.
Jean-Marie Leclair nous a laissé douze concertos pour violon, toujours accompagnés d’un ensemble à cordes avec continuo ; l’exacte réplique de ceux de Vivaldi: même effectif, même époque. Mais chaque redécouverte d’un concerto de Leclair permet de mesurer quelle différence d’imagination créatrice sépare les deux maîtres. Leclair voit plus grand, tant en matière de proportions que de virtuosité. Là où Vivaldi tire parfois à la ligne, Leclair regorge d’idées nouvelles, véritable précurseur de Mozart.

Pour lire la suite (89 %) choisissez votre offre :

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Cet article premium

1€

Acheter cet article
Pack (crédité 12 €)

10 €

Acheter un pack
Accès abonnés :
Mauvais identifiant ou mot de passe
Partager:

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous