La région Ile-de-France coupe les vivres à l’Ariam

Confrontée à une baisse drastique de la subvention de son principal financeur, l’Ariam Ile-de-France va devoir cesser ses activités.
« Aujourd’hui l’exécutif régional a décidé, d’un trait de plume, qu’il n’y aura plus d’Ariam en Ile-de-France… » Le communiqué des salariés, publié le 16 janvier, est sans appel : la structure fermera fin 2017. « C’est un choc, répète Bernadette Grégoire, sa présidente. Tout le monde a été surpris. Même l’Etat, un partenaire historique avec sa direction régionale des affaires culturelles d’Ile-de-France, n’a pas été prévenu. » La réduction brutale de la subvention de la région – qui passe de 1 135 000 euros en 2015 à 750 000 euros en 2017 – avait été évoquée lors d’une réunion le 3 janvier, mais rien n’avait été décidé. Deux jours plus tard, l’Ariam recevait un courrier de confirmation. « Le nouvel exécutif régional est, par principe, opposé aux organismes associés, accusés de coûter trop cher, explique Bernadette Grégoire. Les dotations de l’Etat aux régions baissent, l’argument principal est donc celui de l’économie. »
Pour lire la suite de cet article (889 mots):

Vous avez aimé cet article ?
N’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux.

Vous souhaitez déposer un commentaire ? Utilisez le champs ci-dessous (attention, pour laisser un commentaire, vous devez préalablement vous identifier ou vous inscrire).

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit,, sinon Inscrivez-vous