En régions, regard sur les orchestres non permanents

Entre phalanges symphoniques permanentes et ensembles spécialisés fonctionnant au projet, bien des orchestres, notamment en régions, contribuent à la vie musicale dans une relative discrétion. Enquête.
Orphelins de toute fédération ou syndicat, ils peinent parfois à se trouver une identité au sein de la vie musicale française : les orchestres non permanents slaloment entre les deux piliers que sont les orchestres permanents nationaux ou régionaux et les ensembles indépendants. Hormis les orchestres associatifs parisiens (Colonne, Lamoureux et Pasdeloup), ils sont une petite dizaine en France : histoire, enjeux et avenir de ces formations hybrides qui ne rentrent pas dans les cases.
Pour lire la suite de cet article (1721 mots):

Vous avez aimé cet article ?
N’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux.

Vous souhaitez déposer un commentaire ? Utilisez le champs ci-dessous (attention, pour laisser un commentaire, vous devez préalablement vous identifier ou vous inscrire).

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit,, sinon Inscrivez-vous