La musique en Auvergne-Rhône-Alpes

Diminution de budget d’un côté, création de manifestation de l’autre… La stratégie culturelle, et notamment musicale, de Laurent Wauquiez fait plus que jamais débat. Décryptage.
Les huées qui ont accueilli le nouveau président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, Laurent Wauquiez, à la soirée d’ouverture du festival Lumières à Lyon à l’automne dernier, en disent long sur le divorce entre le nouvel élu et le milieu culturel. Les projets du nouveau président de région inquiètent de tous côtés. Qu’en est-il de la musique ? Comment les acteurs s’y retrouvent-ils dans ce grand jeu de cartes rebattues de la nouvelle région ?
Auvergne et Rhône-Alpes : c’est la réunion de deux régions très disparates en termes d’offre culturelle. On compte une douzaine de scènes conventionnées par l’Etat en Rhône-Alpes, quand il n’y en a que trois en Auvergne. Le nouvel échelon régional peut-il permettre de rééquilibrer la donne ? On pourrait s’attendre à un déplacement du centre de gravité avec un président de région qui, contre toute attente, reste domicilié dans sa ville du Puy-en-Velay et a fait voter par les élus régionaux un défraiement pour ses déplacements à Lyon.
Pour lire la suite de cet article (2467 mots):

Vous avez aimé cet article ?
N’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux.

Vous souhaitez déposer un commentaire ? Utilisez le champs ci-dessous (attention, pour laisser un commentaire, vous devez préalablement vous identifier ou vous inscrire).

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit,, sinon Inscrivez-vous