Concertos pour bois et cuivres

Alain Pâris 01/03/2017
Sous l’impulsion d’interprètes désireux de sortir des sentiers battus, les éditeurs creusent dans les trésors des bibliothèques pour faire revivre des concertos oubliés ou trouver de nouvelles sources pour des concertos du répertoire.
Le compositeur autrichien Florian Johann Deller (1729-1773), parfois connu sous d’autres patronymes comme Teller, Döller ou Töller, a fait l’essentiel de sa carrière à la cour de Stuttgart où il a composé bon nombre de ballets pour le chorégraphe Jean Georges Noverre. Après sept ans d’une collaboration fructueuse, Noverre fut accusé de diffamation et renvoyé ; quant à Deller, il fut impliqué dans la même affaire et emprisonné quelque temps. Mais il reprit du service comme violon solo de la cour avant de finir ses jours à Munich.

Pour lire la suite (82 %) choisissez votre offre :

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Cet article premium

1€

Acheter cet article
Pack (crédité 12 €)

10 €

Acheter un pack
Partager:

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous