A Grenoble, des ingénieurs au service des élèves handicapés

Suzanne Gervais 01/03/2017
Depuis 2006, le conservatoire a mis en place, à l’initiative de Jacques Cordier, chargé des projets handicap, un partenariat fécond avec l’Institut polytechnique (INP) de Grenoble.
Le musicien déplorait que, pendant les ateliers qu’il organisait avec des élèves handicapés moteurs, certains ne puissent pas, à cause du degré trop élevé de leur handicap, tenir une baguette de tambour. « Ces élèves sont-ils pour autant voués à n’être que des observateurs ? demande-t-il. Il fallait leur permettre de s’épanouir musicalement malgré leurs difficultés. J’ai donc commencé à réfléchir à la mise en place de prothèses et d’instruments adaptés. »

Pour lire la suite (68 %) choisissez votre offre :

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Cet article premium

1€

Acheter cet article
Pack (crédité 12 €)

10 €

Acheter un pack
Accès abonnés :
Mauvais identifiant ou mot de passe
Partager:

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous