Accueil des élèves handicapés dans les conservatoires : où en est-on ?

Suzanne Gervais 01/03/2017
Douze ans déjà. Votée le 11 février 2005, la loi sur l’accession des personnes en situation de handicap aux établissements culturels postulait qu’elles seraient de plus en plus nombreuses à intégrer ces structures. Qu’en est-il dans les conservatoires ?
Longtemps considérée comme accessoire dans la vie des personnes handicapées, la pratique musicale se veut de plus en plus accessible à un public qui représente près de 12 % de la population, alors que celui-ci s’autocensure encore lorsqu’il s’agit de franchir les portes d’un conservatoire. En décembre dernier, le ministère de la Culture a pourtant rappelé que l’accessibilité aux personnes handicapées des établissements publics d’enseignement supérieur culturel devait être renforcée, afin de favoriser « un accès équitable à la culture ».

Des locaux inadaptés

Pour suivre un cours au conservatoire, encore faut-il que l’élève en fauteuil puisse accéder à la salle de classe. Un préalable qui est loin d’être la norme : portes étroites, absence d’ascenseurs, toilettes inadaptées… Si certains établissements, comme le CRR de Versailles, font progressivement l’objet de travaux et sont dotés de locaux flambant neufs répondants aux normes d’accessibilité, d’autres sont encore contraints de restreindre l’accueil des élèves handicapés moteurs à cause des obstacles physiques.

Pour lire la suite (94 %) choisissez votre offre :

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Cet article premium

2€

Acheter cet article
Pack (crédité 12 €)

10 €

Acheter un pack
Partager:

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous