Musique baroque de France et d’Italie

Alain Pâris 22/03/2017
La mort de Louis XIV en 1715 est un tournant politique. L’époque marque aussi un tournant esthétique important dans la musique française qui connaît alors une véritable explosion novatrice, comme en témoignent les œuvres de Rebel, Mondonville et Rameau que nous présentons ici. De l’autre côté des Alpes, des pages de Martini et Fiorenza montrent que le langage musical variait d’une ville à l’autre.

Les violonistes-compositeurs français étaient légion dans la première moitié du 18e siècle. Jean-Féry Rebel (1666-1747) a été l’un des premiers à composer des sonates dont il a su intégrer les éléments formels dans ses symphonies chorégraphiques comme Les Eléments. Le Centre de musique baroque de Versailles nous propose d’en découvrir l’une, antérieure d’une vingtaine d’années, Les Caractères de la danse (1715). Cette suite à la française pour les cordes, avec flûtes et hautbois, est d’une grande originalité d’écriture, d’abord par le côté condensé des mouvements qui s’enchaînent rapidement avec unité (14 mouvements en moins de 10 minutes), mais aussi par l’absence de développements et le contraste métrique.

Pour lire la suite (81 %) choisissez votre offre :

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Cet article premium

1€

Acheter cet article
Pack (crédité 12 €)

10 €

Acheter un pack
Partager:

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous