Adresse aux candidats

Michèle Worms 12/04/2017
L’heure est venue ! Dans quelques jours sera terminée la campagne du premier tour de l’élection présidentielle que vous avez menée depuis tant de mois pour recueillir les voix qui vous manquent et obtenir de précieux soutiens.
Vous avez fait feu de tout bois. Vous n’avez pas hésité à vous montrer dans la rue, sur les marchés, dans les usines, dans les champs et les vignes, dans les écoles…
Parmi les onze candidats, cinq sont susceptibles de se retrouver au second tour. Ils ont abordé la culture dans leur programme avec des propositions très différentes, notamment pour la musique, allant des dépensiers (Mélenchon, Hamon, Le Pen), aux plus prudents (Fillon, Macron)… (voir Actualités).
Aux deux candidats qui resteront en lice, nous offrons aujourd’hui une chance de glaner encore les quelques voix qui peuvent leur manquer et – qui sait ? – leur faire gagner la présidence de la République !
A tous les autres, nous suggérons un moyen de conquérir des succès futurs.
Vous êtes sans doute allés vous montrer au Salon de l’agriculture, où vous vous êtes astreints à rester, durant des heures, à écouter les doléances, flatter la croupe des vaches, goûter un délicieux fromage et boire ici ou là un bon petit verre de rouge, de blanc ou de rosé.
Aujourd’hui, nous vous conseillons vivement de vous rendre à Musicora, le Salon de la musique, qui se déroule les 28, 29 et 30 avril à la Grande Halle de la Villette à Paris. Il y aura beaucoup de monde, et donc beaucoup d’électeurs potentiels du dernier moment !
De toute façon, vous serez accueillis à bras ouverts par les instrumentistes de tous bords. A fond les timbales pour François Fillon, une flûte piccolo pour Benoît Hamon, un virginal pour Emmanuel Macron, la grosse caisse pour Jean-Luc Mélenchon, un ophicléide pour Marine Le Pen !
Vous irez visiter les stands des luthiers, des éditeurs de musique, des facteurs d’instruments, les pianos, les festivals, les associations d’amateurs…
Et les musiciens qui seront présents à cette grande fête n’hésiteront pas à jouer pour vous ! Par exemple, des extraits de L’Opéra de quat’ sous pour François Fillon, du Voyage d’hiver pour Benoît Hamon, de Doktor Faustus pour Jean-Luc Mélenchon, de Till l’espiègle pour Emmanuel Macron, ou encore de la Symphonie sur un chant montagnard français pour Marine Le Pen, interprétée bien sûr par un orchestre exclusivement français ! Le rêve, pour Vincent d’Indy !
Vous, candidats, sortirez de Musicora avec l’esprit plus clair et des pensées positives. Cela ne peut que favoriser l’élection d’un président de la République sérieux, capable de mener à bien la tâche immense qui l’attend et qui nous concerne tous.

Pour lire la suite ( %) choisissez votre offre :

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Cet article premium

Acheter cet article
Pack (crédité 12 €)

10 €

Acheter un pack
Mots clés :
Partager:

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous