Louis Grénon, Motets en symphonie

La mise au jour, en 1994, de plusieurs centaines de partitions conservées dans la cathédrale du Puy-en-Velay a permis de redécouvrir l’œuvre de Louis Grénon (c. 1734-1769), qui fut maître de musique des cathédrales du Puy, de Clermont-Ferrand puis de Saintes.
S’ajoutant aux messes ainsi qu’aux motets avec instrument obligé de basse déjà parus, ce troisième et dernier volet de l’anthologie “Musique des maîtrises de France” présente quatre œuvres : Beatus vir, Magnificat, Petit Dixit, Regina cæli.

Pour lire la suite (80 %) choisissez votre offre :

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Cet article premium

Acheter cet article
Pack (crédité 12 €)

10 €

Acheter un pack
Mots clés :
Partager:

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous