Enseignement de la musique : le défi numérique

Suzanne Gervais 11/05/2017
Si tablettes tactiles, ordinateurs et autres outils interactifs investissent les écoles primaires et les collèges depuis 2013, la révolution numérique se heurte encore, du côté de l’enseignement musical, à la frilosité des établissements. Tour d’horizon.
Dans l’enseignement général, les élèves utilisent de plus en plus les nouvelles technologies, mais, au conservatoire, le tableau blanc est encore roi. Or, la génération Y (les personnes nées entre 1980 et 1999) maîtrise désormais totalement les outils numériques et sa petite sœur, la génération Z des années 2000, a été biberonnée à internet. « Les enfants se rendent au conservatoire en sortant de l’école et passent sans transition de la tablette à la feuille et au crayon : une fracture s’est installée, qui doit nous faire réfléchir », explique Pascal Romano, ancien directeur de l’école de musique de Maurepas, à la tête du conservatoire de Plaisir depuis 2015. Pour s’adresser à une nouvelle génération d’élèves, connectée, les conservatoires doivent donc trouver un équilibre entre leur contenu pédagogique et les moyens modernes.

Tout reste à faire !

« En ce qui concerne les nouvelles technologies, tout reste à faire dans les conservatoires, insiste Marie-Aline Bayon, professeur de guitare et auteur de Révolution numérique et enseignement spécialisé de la musique : quel impact sur les pratiques professionnelles ? (L’Harmattan, 2017). Les effets de la révolution numérique y sont encore anecdotiques. »

Pour lire la suite (90 %) choisissez votre offre :

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Cet article premium

2€

Acheter cet article
Pack (crédité 12 €)

10 €

Acheter un pack
Partager:

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous