Bilan carbone des ensembles spécialisés : le point de vue de la Fevis

Antoine Pecqueur 31/05/2017
Déléguée générale de la Fédération des ensembles vocaux et instrumentaux spécialisés, Marie Hédin fait le lien entre travail des ensembles et impact écologique.
Quel est aujourd’hui le bilan carbone des ensembles spécialisés ?
Il est impossible de calculer exactement l’empreinte énergétique des ensembles. Pour autant, cela ne doit pas nous empêcher de travailler sur le sujet. Au cours des trois dernières années, les ensembles spécialisés se sont déplacés dans 52 pays. La mobilité est une réalité, c’est aussi une importante dépense énergétique. En Europe, il existe des alternatives à l’avion, mais lorsqu’il s’agit de jouer en Asie ou aux Etats-Unis, le transport aérien s’impose. La question que l’on doit se poser, c’est pour combien de représentations on effectue ce déplacement. Il est dommage d’aller à l’autre bout du monde pour trois concerts seulement.

Pour lire la suite (69 %) choisissez votre offre :

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Cet article premium

1€

Acheter cet article
Pack (crédité 12 €)

10 €

Acheter un pack
Partager:

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous