A Rouen, des partitions numériques dans la fosse

Suzanne Gervais 31/05/2017
En septembre, pendant une semaine de répétitions et un concert, les musiciens de l’Orchestre de l’Opéra de Rouen ont délaissé le papier pour se familiariser avec le logiciel de partitions numériques mis au point par la start-up Newzik.
L’expérience avait lieu dans le cadre de l’édition 2016 du festival Normandie impressionniste, dont l’un des thèmes était Musique et numérique. « La création de la Sonate de Vinteuil, composée par quatre étudiants du conservatoire, nous a permis de mettre en place une première collaboration avec Newzik, qui avait besoin de tester son lecteur de partitions au sein d’un orchestre », explique Benjamin Guyant, directeur adjoint de la coordination artistique à l’Opéra de Rouen.

Pour lire la suite (82 %) choisissez votre offre :

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Cet article premium

1€

Acheter cet article
Pack (crédité 12 €)

10 €

Acheter un pack
Partager:

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous