Enseigner en milieu rural, un défi quotidien

Suzanne Gervais 31/05/2017
Tandis que les communes rurales voient leur population baisser, les écoles de musique et conservatoires implantés loin des grands pôles urbains répartissent leur enseignement sur plusieurs antennes, afin que la musique soit accessible à tous.
Christophe Laguzet enseigne la trompette au CRD  Emile-Goué, dans la Creuse. L’ensemble des enseignements est réparti dans neuf antennes, qui couvrent une grande partie du département, depuis Guéret, où se trouve le siège, jusqu’à des communes comme La Courtine, 700 habitants, située à la limite de la Corrèze, à 80 kilomètres au sud. Christophe Laguzet n’a donc pas une classe de trompette, mais des classes, puisqu’il enseigne dans quatre sites différents. Il habite à Limoges et parcourt, chaque semaine, plus de 1 000 kilomètres en voiture.

Premier défi, la dispersion géographique 

Chacun des 40 professeurs du conservatoire, qui compte 800 élèves, sillonne ainsi le département. « Dans les zones les plus reculées, où il n’y a pas d’antenne à proximité, nous nous efforçons d’envoyer des intervenants en milieu scolaire », explique Bruno Adam, le directeur. Une dispersion géographique qui a un coût : le remboursement des frais de déplacement des enseignants s’élève à 80 000 euros par an. « Se déplacer est indispensable pour enseigner la musique en zone rurale, insiste le directeur. Si tous les cours étaient regroupés à Guéret, un grand nombre d’élèves ne s’inscriraient pas. » L’organisation des enseignements dans les différentes antennes est donc savamment réfléchie : « Nous tenons compte des réalités locales. S’il y a une harmonie dans une commune, nous y ouvrons une classe d’instruments à vent. » Pour rendre la musique accessible à tous, même dans les bourgs les plus reculés, les établissements implantés en milieu rural sont obligés de se doter de plusieurs lieux d’enseignement. Des écoles tout-terrain, en somme. « Ici, la notion de service public prend tout son sens, insiste Christophe Laguzet. Les professeurs sillonnent le territoire pour délivrer le même enseignement musical à tous. »

Pour lire la suite (85 %) choisissez votre offre :

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Cet article premium

2€

Acheter cet article
Pack (crédité 12 €)

10 €

Acheter un pack
Mots clés :
Partager:

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous