Au Festival de Chaillol, itinérance et création en montagne

Suzanne Gervais 13/06/2017
Chaque été, depuis vingt et un ans, les concerts du Festival de Chaillol résonnent dans les Hautes-Alpes. Esther Gonon, chargée de communication, retrace l’histoire du festival et présente les temps forts de la prochaine édition, du 18 juillet au 12 août.
Comment le festival est-il né ?
Les premiers concerts ont été organisés en 1996, sous l’impulsion d’une poignée de jeunes musiciens, tout juste sortis du Conservatoire de Paris, menés par le pianiste Michaël Dian, directeur du festival. Ils ont organisé une dizaine de concerts à Saint-Michel-de-Chaillol. Le public a tout de suite répondu présent ! Les musiciens sont revenus les étés suivants, avec d’autres collègues, et ont très vite organisé un mois de concerts, sans toucher aucun cachet. Or, un festival ne peut pas reposer sur le bénévolat des musiciens. En 2003, lors de la crise des intermittents, le festival a reçu le soutien de la communauté de communes de Champsaur et Valgaudemar.

Pour lire la suite (65 %) choisissez votre offre :

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Cet article premium

1€

Acheter cet article
Pack (crédité 12 €)

10 €

Acheter un pack
Partager:

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous