Musique et tourisme

Antoine Pecqueur 27/06/2017
A l’heure des vacances d’été, les structures culturelles, et notamment musicales, sont nombreuses à miser sur le tourisme. Des opérateurs privés se lancent aussi sur ce créneau.
Au cours de la campagne présidentielle, la question du tourisme fut à plusieurs reprises abordée par les équipes des candidats. L’enjeu n’est pas mince : la France, première destination touristique au monde, a vu son nombre de visiteurs diminuer après les attentats (baisse de 2,5 % durant l’été 2016, en termes de nuitées), avec en particulier un repli de la clientèle d’origine asiatique. Si les premiers signes de reprise sont encourageants, le secteur reste prudent. Plus que jamais, le tourisme doit donc se réinventer, notamment dans son lien avec la culture. L’équipe de Benoît Hamon proposait même de rattacher le tourisme au ministère de la Culture, comme cela se pratique dans de nombreux pays. En attendant, même si Emmanuel Macron n’a pas fait ce choix (le tourisme reste sous l’égide du Quai d’Orsay), des liens entre ces deux secteurs se développent. Une convention cadre tourisme-culture ainsi que des référents tourisme dans les Drac ont déjà été mis en place cette année. A l’échelle mondiale, selon l’Organisation mondiale du tourisme, la part du tourisme culturel représente 37 % du tourisme global et, donnée importante, elle est en hausse de 15 % par an.

Pour lire la suite (86 %) choisissez votre offre :

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Cet article premium

2€

Acheter cet article
Pack (crédité 12 €)

10 €

Acheter un pack
Partager:

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous