Orgue sacré et profane

Alain Pâris 26/09/2017
Nouvelle édition en cours de la bible des organistes, découverte d’un disciple de Bruckner, réhabilitation d’un éminent pédagogue, confirmation d’une figure marquante de notre temps.Les organistes sont gâtés en cette rentrée.
La nouvelle édition Breitkopf de la musique pour orgue de Bach suit son cours avec le troisième volume (le huitième en ordre de parution) consacré aux Fantaisies et aux Fugues. Si certaines d’entre elles sont associées, il s’agit, dans la majeure partie des cas, de pièces isolées qui n’appartiennent à aucun corpus. Elles s’échelonnent sur l’ensemble de la vie du Cantor, jusqu’à l’ultime Fantaisie et fugue BWV 537, mais sont difficiles à dater pour la plupart d’entre elles, car rares sont les sources manuscrites authentiques. On possède des copies, pas toujours de première main, ce qui explique la multiplicité des versions pour certaines pièces dont l’authenti­cité n’est pas toujours prouvée. L’éditeur de ce volume, Pieter Dirksen, a retenu les variantes et fragments que de récents travaux musicologiques ont permis d’associer aux œuvres qui figuraient dans l’ancienne édition. Un CD-ROM joint à la partition regroupe ces variantes ainsi que les œuvres autrefois attribuées à Bach et dont on sait aujourd’hui qu’il n’en est pas l’auteur. Excellente idée d’avoir reproduit quelques pages manuscrites en tête des œuvres concernées.

Pour lire la suite (74 %) choisissez votre offre :

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Cet article premium

1€

Acheter cet article
Pack (crédité 12 €)

10 €

Acheter un pack
Partager:

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous