Hugues Dufourt, la quête d’un Wanderer

Benoît Menut 10/10/2017
A 74 ans, le compositeur, qui est aussi un chercheur et un théoricien, est au sommet de son art de l’orchestre. Son œuvre constitue une synthèse de la philosophie, des mathématiques et de la composition.

Des livres sur la science, la peinture, la musique, la philosophie, les mathématiques, la physique… des livres lus et étudiés en profondeur. Ils sont bases de réflexion, champs d’analyse, de compréhension des mécanismes, quels qu’ils puissent être. Et c’est tout naturellement au gré de ses livres fondateurs qu’Hugues Dufourt introduit à sa pensée, à sa musique.

Des livres à la musique

C’est Penser la musique aujourd’hui de Pierre Boulez qui lui a ouvert ce monde. Il avait 20 ans lorsqu’est paru l’ouvrage synthétisant les questionnements de son aîné. Le chapitre “Quant à l’espace” ne pouvait-il d’ailleurs pas manquer de marquer profondément le jeune musicien-penseur qui, quatre ans plus tard, sera agrégé de philosophie ? Hugues Dufourt sent par la suite que les limites harmoniques du système sériel « ne peuvent plus correspondre au monde de couleurs lentement changeantes » auquel il aspire. Ce questionnement portant sur la matière sonore, sur son évolution, sa réception, ses infimes changements sera essentiel et permettra d’explorer « le monde indéfini de la métamorphose et de la transformation continue, infime ».

Pour lire la suite (78 %) choisissez votre offre :

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Cet article premium

1€

Acheter cet article
Pack (crédité 12 €)

10 €

Acheter un pack
Mots clés :
Partager:

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous