Jeux olympiques et culture

Antoine Pecqueur 14/11/2017
En 2024, Paris accueillera les Jeux olympiques. Depuis plusieurs années, un important volet culturel accompagne l’événement sportif. Quels furent les exemples les plus réussis et comment la France s’apprête-t-elle à développer cet aspect ?
Dès 1894, le baron Pierre de Coubertin, à qui l’on doit la relance des Jeux olympiques à l’ère moderne, a souhaité associer l’art au sport. C’est aux Jeux de Stockholm en 1912 que les deux disciplines furent pour la première fois réunies : à côté des matchs sportifs se déroulaient également des compétitions artistiques ! Ainsi, pour les JO de Paris en 1924, les plus grands créateurs ont concouru : le peintre Fernand Léger, le dramaturge Paul Claudel ou encore un certain Maurice Ravel. Rapidement, cette compétition des artistes déclina, au profit du seul sport. Mais depuis une vingtaine d’années, la culture a repris une place importante dans le cadre des JO, avec, non plus des matchs d’artistes, mais une programmation parfois considérable d’événements culturels. A commencer par la cérémonie d’ouverture. Souvenez-vous : en 1992, le chorégraphe Philippe Decouflé avait orchestré avec brio l’inauguration des Jeux d’hiver d’Albertville. Si les arts sont à nouveau bien présents dans l’organisation des JO, c’est pour différentes raisons : diversifier les publics, augmenter l’attractivité de la manifestation et aussi ménager la part importante de la population locale critique envers ce type d’événements. La culture est donc là pour mettre en sourdine les polémiques sur le budget comme sur les difficultés des déplacements, qui accompagnent régulièrement la préparation des Jeux olympiques.

Pour lire la suite (81 %) choisissez votre offre :

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Cet article premium

2€

Acheter cet article
Pack (crédité 12 €)

10 €

Acheter un pack
Partager:

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous