Accueil des handicapés : de la nécessité d’un coordinateur

Suzanne Gervais 15/11/2017
Un nouveau profil apparaît dans certains conservatoires, celui de coordinateur des actions handicap. Un poste délicat et à multiples facettes.
Les personnes en situation de handicap représentent, en France, environ 10 % de la population. Pourtant, citer les conservatoires qui comptent plus de 1 % d’élèves handicapés relève encore du défi, et ce douze ans après la loi du 11 février 2005 sur l’accession des personnes en situation de handicap aux établissements culturels. Une inégalité d’accès au service public qui s’explique, dans la plupart des établissements, par l’absence d’un référent qui coordonne les questions liées au handicap. La nécessité de créer un poste de coordinateur apparaît alors indispensable pour répondre aux attentes de ce nouveau public, qui ose, de plus en plus, franchir la porte des établissements. Dans la majorité des cas, ceux-ci se contentent de confier la mission à un professeur volontaire, mais une prise de conscience a lieu dans d’autres conservatoires, qui jugent indispensable d’apporter un appui logistique pour encadrer les missions de ce nouveau poste.

Pour lire la suite (93 %) choisissez votre offre :

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Cet article premium

2€

Acheter cet article
Pack (crédité 12 €)

10 €

Acheter un pack
Partager:

Articles en relation :

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous