Les risques auditifs dans les conservatoires

Suzanne Gervais 10/01/2018
Le président de la Semaine du son, Christian Hugonnet, et le docteur Christian Meyer-Bisch, consultant en audiologie, mettent en avant le rôle des établissements dans la prévention auprès des enseignants et des élèves.

Si l’on parle de plus en plus des risques auditifs encourus par les musiciens d’orchestre, on a tendance à oublier les professeurs des conservatoires qui évoluent, eux aussi, dans un environnement sonore intense. Sans compter les élèves qui, outre les cours, doivent également répéter dans des salles parfois inadaptées acoustiquement. A l’occasion de la Semaine du son, qui se déroule dans toute la France du 20 janvier au 4 février, son président Christian Hugonnet et le docteur Christian Meyer-Bisch reviennent sur le rôle des conservatoires dans la sensibilisation aux risques sonores.

Quelles sont les relations entre la Semaine du son et les conservatoires ?

Christian Hugonnet Les premiers établissements à avoir participé à la Semaine du son, et ce dès les premières éditions, sont les conservatoires de Dunkerque, de Chalon-sur-Saône et de Troyes. L’enseignement des métiers du son a beaucoup évolué ces dernières années, avec une prise en compte croissante des questions de santé auditive dans les formations supérieures qui mènent au diplôme d’ingénieur du son. Les conservatoires ont un rôle important dans la sensibilisation aux risques sonores. La pratique instrumentale permet à chacun de savoir ce qu’est un timbre, une nuance : bref, de maîtriser les paramètres du son. Les mises en garde sont essentielles, car l’oreille n’a pas de paupière.

Pour lire la suite (70 %) choisissez votre offre :

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Cet article premium

Acheter cet article
Pack (crédité 12 €)

10 €

Acheter un pack
Partager:

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous