Le piston : mythe ou réalité ?

Suzanne Gervais 07/02/2018
Les petits arrangements entre amis n’épargnent pas le monde musical. Et pourtant, rares sont les musiciens d’orchestre et d’ensemble à en parler ouvertement.
« Il a été pistonné. » Quel musicien d’orchestre n’a pas entendu cette phrase ? On insinue souvent, par piston, le fait qu’une nomination serait jouée d’avance. Mais le piston recouvre des réalités très différentes : du concours truqué à la pression amicale, il y a un monde. Le “pistonnage” interroge les modes de recrutement des orchestres permanents et des ensembles indépendants. Concours et auditions à l’aveugle pour les uns, cooptation pour les autres : ces deux types de formations n’ont assurément pas le même fonctionnement, ni le même rapport au piston. Et pourtant, la pratique existe : elle va jusqu’à remettre en question l’intégrité de certains musiciens et de certaines phalanges.

Recrutement et paravent

Dans les orchestres français, les recrutements se font par concours, généralement à l’issue de trois tours devant un jury constitué d’une dizaine de personnes. Dans la grande majorité des cas, un paravent est destiné à préserver l’anonymat des candidats, au moins pendant les deux premiers tours. Une précaution qui évite des abus : discrimination sexuelle ou favoritisme. Le trompettiste d’un orchestre parisien, qui a souhaité rester anonyme, rappelle que c’est une précaution utile car « il y a toujours des informations qui fuitent en amont du concours, avec une liste de musiciens pressentis pour le poste… avant même que les épreuves n’aient commencé ». Les jurys sont constitués de membres de l’orchestre et d’invités extérieurs. « La musique classique est un tout petit milieu et il est fréquent en jury qu’un professeur se retrouve à écouter un de ses anciens élèves… », confie Natacha Colmez-Collard, violoncelliste à l’Orchestre national d’Ile-de-France depuis cinq ans. Le paravent est donc là pour prévenir tout risque de copinage.

Pour lire la suite (90 %) choisissez votre offre :

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Cet article premium

2€

Acheter cet article
Pack (crédité 12 €)

10 €

Acheter un pack
Partager:

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous