Un piano à 102 touches pour enregistrer Beethoven

Suzanne Gervais 07/02/2018
Le pianiste David Bismuth a réalisé le tout premier enregistrement sur l’instrument à 102 touches du facteur Stephen Paulello : un disque intitulé “Beethoven et ses maîtres” (AmeSon).
Pourquoi avoir décidé d’enregistrer sur cet instrument ?
J’ai à cœur d’apporter une couleur sonore différente à chacun des répertoires que j’enregistre. Dès les premières notes, j’ai été séduit par ce nouveau piano qui comporte 14 touches de plus que les pianos traditionnels : sa richesse harmonique, la longueur de son… J’ai eu envie d’apporter une touche de nouveauté à un répertoire aussi inscrit dans l’inconscient des mélomanes que le sont les œuvres de Beethoven. Le fait d’ajouter des notes à un piano, c’est symbolique. Cela enrichit considérablement le timbre et va sans doute encourager les compositeurs…

Pour lire la suite (74 %) choisissez votre offre :

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Cet article premium

1€

Acheter cet article
Pack (crédité 12 €)

10 €

Acheter un pack
Partager:

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous