Lionel Rokita : «Une clarinette pour le Guinness Book des records»

Suzanne Gervais 21/03/2018
Le compositeur et clarinettiste Lionel Rokita a mis au point le Klarinettoscope avec ses trois acolytes de l’ensemble Les Essoufflés. Présentation.
Le Klarinettoscope, c’est quoi ?
Un instrument à vent de 2,45 mètres qui associe les qualités sonores de la clarinette en si bémol et celles de la clarinette basse, dont il reprend l’essentiel de la tessiture. Son bec, plus large que celui de la clarinette en si bémol, est cependant moins profond que celui de la clarinette basse et s’apparente plutôt à celui du saxophone alto. Sa tessiture est de quatre octaves. Le klarinettoscope possède 26 trous de jeu et 47 clés. Il requiert quatre musiciens, dont un qui souffle et qui peut se servir de son genou pour actionner une des clés. Nous avons eu l’idée de cet instrument un peu insensé en 2000, mais il nous a fallu beaucoup de temps pour le concevoir…

Pour lire la suite (70 %) choisissez votre offre :

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Cet article premium

Acheter cet article
Pack (crédité 12 €)

10 €

Acheter un pack
Mots clés :
Partager:

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous