Françoise Clerc : «La Chine est très prisée des musiciens»

Suzanne Gervais 08/05/2018
La directrice du pôle musique classique et jazz du Bureau Export décrit les conditions parfois difficiles des tournées internationales.
Quelle est la position du Bureau export vis-à-vis des tournées dans des pays non démocratiques ?
Rappelons d’abord que nous ne sommes pas le ministère des Affaires étrangères et nous n’avons pas un rôle de censure, ni de conseil diplomatique. Nous faisons confiance aux artistes qui sentent d’eux-mêmes s’il faut partir ou non. Notre rôle est de faciliter le processus de tournée : nous mettons les musiciens avec lesquels nous travaillons en relation avec les organismes locaux. On les incite à être présent pendant les salons professionnels et, depuis l’an dernier, nous leur octroyons une aide financière.

Pour lire la suite (71 %) choisissez votre offre :

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Cet article premium

1€

Acheter cet article
Pack (crédité 12 €)

10 €

Acheter un pack
Mots clés :
Partager:

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous