La Musikmesse de Francfort, un salon en pleine mutation

Marc Rouvé 08/05/2018
Avec plus de 90 000 visiteurs, la Musikmesse reste un événement de premier plan pour le marché des instruments de musique et de l’édition musicale. Mais le secteur change vite et le salon allemand évoluera encore en 2019 afin d’achever une mue entamée il y a trois ans.
Ces dernières années ont été compliquées pour la Musikmesse. Tandis que Music China (Shanghai, octobre) confirmait sa dimension internationale et que le Namm (Los Angeles, janvier) pouvait se reposer sur le dynamisme du marché américain, le grand salon européen entrait en zone de turbulences. Non pas en raison de l’organisation ou de l’infrastructure, deux points sur lesquels le salon de Frankfurt a fait depuis de longues années la preuve de son savoir-faire. Les raisons sont autres et multiples : un marché européen arrivé à maturité, des budgets revus à la baisse chez les fabricants et distributeurs, et, pour certains exposants, le mélange jugé rédhibitoire de journées professionnelles et publiques, un cocktail qui, selon eux, ne fonctionne pas. Au cours des dernières éditions, le désengagement de certaines marques (et non des moindres) a créé un effet domino qui a mis la Musikmesse dans une situation inconfortable. En effet, plus les grandes marques manquent à l’appel, moins les visiteurs professionnels sont enclins à se déplacer. Le serpent se mord la queue : moins les visiteurs se déplacent, moins les marques exposant encore sont disposées à renouveler leur présence pour l’édition suivante !

Pour lire la suite (82 %) choisissez votre offre :

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Cet article premium

1€

Acheter cet article
Pack (crédité 12 €)

10 €

Acheter un pack
Partager:

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous