Un siècle de musique chorale, du baroque au classique

Alain Pâris 13/06/2018
Depuis quelques années, un travail colossal a été accompli pour mettre à disposition des interprètes les chefs-d’œuvre de la musique chorale baroque. La plupart n’existaient plus que dans des éditions historiques, rarement disponibles et difficiles à décrypter pour des interprètes non avertis.
Dans le domaine de l’édition de la musique française, le Centre de musique baroque de Versailles (CMBV) et les éditions Carus, basées à Stuttgart, ont joué – et continuent à jouer – un rôle déterminant. Le premier propose une nouvelle édition du Miserere de Lully réalisée par Louis Castelain. Il s’agit d’un grand motet (double chœur et cordes) destiné aux cérémonies de la Semaine sainte qui connut un franc succès, et ce bien après la mort de son compositeur, puisqu’il était encore joué au Concert spirituel en 1725, une soixantaine d’années après sa création. Après, ce fut l’oubli. Par bonheur, il avait été publié par Ballard sous le contrôle de Lully et cette source (partition et matériel corrigé) a servi de base à la présente édition.

Pour lire la suite (83 %) choisissez votre offre :

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Cet article premium

1€

Acheter cet article
Pack (crédité 12 €)

10 €

Acheter un pack
Partager:

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous