Fabrice Pierre : «A Lyon, redonner du souffle à la musique contemporaine»

Antoine Pecqueur 13/06/2018
Le recrutement du directeur du CNSMD de Lyon, qui va succéder à Géry Moutier (voir LM 509), est imminent. Fabrice Pierre, responsable de l’Atelier de musique contemporaine, souligne le rôle que doit jouer l’établissement en faveur de la création.
« Le CNSMD de Lyon est historiquement lié à la musique contemporaine. Il a notamment eu comme directeurs deux compositeurs : Gilbert Amy (de 1984 à 2000) et Henry Fourès (de 2000 à 2009). Les plus grands noms de la création sont venus dans l’établissement pour y donner des classes de maître, de Pierre ­Boulez à Peter Eötvös, en passant par Helmut Lachenmann, György Kurtag… Des académies européennes ont été mises en place sous le mandat d’Henry Fourès, avec notamment des programmes d’échanges ­franco-allemands. Chaque année, les élèves du CNSMD de Lyon se produisaient au festival Musica de Strasbourg ou à l’Ircam.
Mais depuis dix ans, à l’arrivée de Géry Moutier, ce dispositif a périclité. Le nombre de session de l’Atelier de musique contemporaine a diminué, les invitations de compositeurs ont presque disparu. L’unité de valeur spécifique à la musique contemporaine, dont je m’occupais, a été supprimée. Il faut maintenant retrouver cette identité, qui donnait au CNSMD de Lyon sa spécificité face au CNSMD de Paris, mais aussi face aux établissements étrangers, car la concurrence est aujourd’hui internationale. Il faudrait, par exemple, imaginer des liens étroits entre l’Ensemble orchestral contemporain, qui est la formation dédiée à la création dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, et le CNSMD de Lyon. Il y a aujourd’hui beaucoup d’impatience à redonner un nouveau souffle à la musique contemporaine à Lyon. »

Pour lire la suite ( %) choisissez votre offre :

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Cet article premium

Acheter cet article
Pack (crédité 12 €)

10 €

Acheter un pack
Mots clés :
Partager:

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous