Simon Milone : «Le musicien de demain est entrepreneur»

Suzanne Gervais 27/06/2018
Le violoniste est directeur artistique des Rencontres musicales du Malzieu, qui ont lieu en Lozère chaque mois d’août depuis sept ans.
Etre interprète et directeur artistique, est-ce un défi ?
C’est un profil que l’on trouve de plus en plus : les musiciens d’aujourd’hui prennent des initiatives, montent leur ensemble, organisent des saisons de concert, un festival. On est au-­delà de notre métier d’interprète, mais le musicien de demain est assurément un musicien de projets, avec un esprit d’entrepreneur. Etant violoniste dans plusieurs formations indépendantes, comme Les Siècles ou l’ensemble Alma Viva, je suis moi-même embauché par des musiciens entrepreneurs. Le monde de la culture a besoin d’artistes qui prennent des risques !

Pour lire la suite (76 %) choisissez votre offre :

Abonnement à La Lettre du Musicien

abonnement digital ou mixte, accédez à tous les contenus abonnés en illimité

s'abonner
Cet article premium

1€

Acheter cet article
Pack (crédité 12 €)

10 €

Acheter un pack
Mots clés :
Partager:

Commentaires

Aucun commentaire pour le moment, soyez le premier à commenter cet article

Pour commenter vous devez être identifié. Si vous êtes abonné ou déjà inscrit, identifiez-vous, sinon Inscrivez-vous